La phytothérapie

La phytothérapie est l'utilisation de plantes médicinales pour se soigner. Nous allons voir l'histoire de l'herboristerie (ne partez pas, on va juste la survoler!), la législation autour des compléments alimentaires et enfin de la place de la phytothérapie dans la médecine moderne.


Histoire de l'herboristerie


En France, la préparation et la vente des plantes médicinales ont longtemps été l'apanage des apothicaires à qui les apothicaires, ancêtres des pharmaciens et herboristesSaint Louis a attribué un statut en 1258. La découverte des routes maritimes vers les indes apportent à cette époque les épices et de nouvelles plantes médicinales. Les apothicaires recherchaient alors le remède universel capable de soigner tout et de préserver des maladies. La thériaque, mélange d'un très grand nombre de substances, en est un parfait exemple.
Le 1er grand changement est lié à la théorie des signatures au 16ème siècle. On pense alors que chaque maladie, chaque organe à son remède et que celui ci s'identifie à l'homme par sa ressemblance (couleur, forme, odeur, goût) à l'organe ciblé. Ainsi l'hépatique à feuilles trilobées est une plante qui ressemble à un foie. On l'utilise alors comme cholagogue (stimule l'évacuation de la bile). Il se trouve qu'effectivement cette plante est cholagogue même s'il s'avère que cette théorie est fondée sur des indications souvent fausses.
Au début du 17ème siècle, la médecine et la pharmacie se séparent et deviennent des disciplines bien distinctes. On rentre alors dans la période scientifique faite d'expérimentations. Un grand nombre des propriétés attribuées aux plantes médicinales à cette époque sont vérifiées aujourd'hui. Les progrès de la chimie vont ensuite permettre d'isoler les principes actifs et de les reproduire chimiquement. Seulement on s'aperçoit souvent que la molécule isolée n'a pas toujours les mêmes propriétés que la plante entière et qu'en plus elle est souvent mal tolérée. Et comme reproduire chimiquement l'intégralité d'une plante est très coûteux, il est préférable d'utiliser le produit naturel.
La phytothérapie moderne a beaucoup évoluée ces dernières années, subissant des modes plus ou moins judicieuses, mais gardant intacte sa raison première : prendre dans la nature la matière végétale pour se soigner.


Législation concernant la vente des plantes médicinales


L'année 1941 est une triste année la phytothérapie. En effet, le 11 septembre 1941, le diplôme d'herboriste est supprimé. Seuls les herboristes en poste pourront vendre les plantes ainsi que les pharmaciens qui ont seulement 30 heures d'études des plantes dans leur cursus ! Évidemment il n'y a plus d'herboristes diplômés aujourd'hui. En 1941 seulement 5 plantes pouvaient être vendues en dehors des pharmaciens/herboristes.
En 1979 puis en 2008, des plantes ont été libérées. Actuellement 148 plantes médicinales sont autorisées à la vente en France hors officines. Reste qu'au niveau Européen, c'est la cacophonie. Une directive permettait à un laboratoire de déposer un produit mais le coût exorbitant du dépôt (60 000€ par produit) à refroidit les petits laboratoires. Bilan : on a 149 plantes autorisées en Europe (dont certaines qui ne sont pas dans les 148 autorisées en France) au lieu des 600 plantes du projet de base ! Rappelons qu'il y a 1500 espèces de plantes médicinales en France (environ 20000 dans le monde).
Autres obligations : aucune allégation médicale non prouvée. Ainsi la Canneberge peut recevoir l'indication « prévient les infections urinaires » car elle a été reconnue par l'agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ancienne Afssaps). Merci aux lobbies des producteurs de Canneberge ! Les phytothérapeutes utilisent bien d'autres plantes pour soigner les cystites et avec plus de succès que la Canneberge.

Les formations proposées actuellement sont des formations privées qui ne sont pas reconnues par l'état.


La place de la phytothérapie dans la médecine moderne

La phytothérapie est une médecine du passé tournée vers l'avenir

La phytothérapie est la plus ancienne discipline médicale. Elle a été utilisée sur toute la planète. Mais c'est aussi une médecine actuelle. D'ailleurs environ 40% des médicaments sont issus des plantes médicinales et même plus de la moitié dans les médicaments contre le cancer.
La phytothérapie a toute sa place dans la médecine moderne et cela pour plusieurs raisons:

  • Économique: elle coûte moins cher à fabriquer que les médicaments.

  • Santé publique: Les médicaments ont des effets secondaires, les antibiotiques sont moins efficaces, les traitements hormonaux peuvent entraîner des cancers, certains médicaments créent des dépendances...

  • Écologie et environnement: la production de médicament est polluante, le recyclage des médicaments est peu efficace, les médicaments rejetés dans les urines polluent les rivières car ils ne sont pas détruis par les stations d'épurations...


Découvrez les différentes formes galéniques, notre charte qualité et notre guide d'achat et laissez la nature prendre soin de vous


Accept

Pour votre confort de navigation, nous utilisons des cookies.