Les allergies

réaction allergique: mécanisme de sensibilisation

Ils existent un grand nombre d'allergie avec des symptômes très différents et des allergènes très variés. Les principaux types de manifestations allergiques sont:

  • les allergies alimentaires

  • L'asthme allergique

  • l'eczéma atopique

  • La rhinite allergique...

 

Nous parlerons ici des allergies alimentaires et aux pollens, les autres sujets étant traités individuellement.

Les allergènes:

Il y a 3 grandes familles d'allergènes:

  • Les allergènes qui rentrent par les poumons et qui sont donc aéroportés. C'est le cas de la poussière, des acariens, des poils et plumes d'animaux et bien sur des pollens.
  • Les allergènes alimentaires avec notamment le lait, les arachides, le lait de vache...
  • Les derniers allergènes sont les allergènes chimiques: les médicaments, les produits de nettoyages (javel, lessive...), le latex, le chrome....

Nous allons voir que l'on ne née pas allergique mais on le devient.

La sensibilisation

La réaction allergique commence par une phase de sensibilisation dans laquelle l'allergène rentre en contact avec un globule blanc (un macrophage). Ce dernier ne devrait pas réagir car l'allergène est normalement bien toléré par l'organisme. Mais lors de ce 1er contact, le macrophage va stimuler la production de lymphocyte T (qui vont garder en mémoire l'allergie) et B qui vont libérer des anticorps spécifiques les IgE. Ces IgE vont se fixer sur les mastocytes qui sont des cellules de défenses sur la peau et les muqueuses. La sensibilisation est activée, le prochain contact avec l'allergène entrainera la réaction allergique.

Le déclenchement:

Lors de la nouvelle mise en contact, les mastocytes avec leur IgE vont se défendre en produisant des molécules inflammatoires et en particulier de l'histamine. Ces molécules vont déclencher les symptômes: rhinites, asthmes, eczéma, urticaire et jusqu'à l'oedème de Quincke ou le choc anaphylactique

Idéalement, la meilleur façon de soigner l'allergie est encore d'éviter l'allergène. Pour cela, il faut déjà le (les) connaître puis pouvoir l' (les) éviter (ce qui n'est pas toujours simple). On peut aussi réduire l'intensité de la réaction allergique et limiter son apparition.

Les principales plantes utilisées:

les Plantains: ceux sont des anti-histaminique majeur. Ils stoppent une réaction allergique liée à une piqure d'insecte en écrasant une feuille sur la piqure. Leur efficacité réside dans l'inhibition de la dégranulation des mastocytes (libération des granulons contenant l'histamine). Ils ont en outre une action immunomodulante et anti-inflammatoire.

le Cassis (bourgeon): est un immunomodulateur utilisé avec grand succès notamment chez l'enfant. C'est un puissant anti-inflammatoire qui va agir dans la phase primaire de la réaction inflammatoire et en particulier dans les allergies.

Nos solutions:

  • Le Phytonal: cette préparation diluée module les défenses immunitaires et va éviter que les immunoglobulines déclenchent la réaction allergique. Le phytonal aide également l'organisme a être plus fort pour lutter contre les maladies.

  • Histoire de pollen: cette préparation, plus spécifique des allergies aux pollens, est très efficace sur les rhinite allergique. Sa forme diluée permet une utilisation chez l'enfant.

  • Phyto'gem Défense naturelle: encore une préparation efficace chez l'enfant. Il s'agit de gemmothérapie c'est à dire des bourgeons d'arbustes et d'arbres. Très efficace même a dose réduite.

  • LAPHT Défense immunitaire: une préparation qui agit en modulant les défenses immunitaires comme le défense naturelle mais en phytothérapie diluée.
  • Chez les allergiques alimentaires, un Drainage hépato-rénal aidera.

  • Les Probiotiques, pris pendant la grossesse et chez le jeune enfant, diminue les risques d'allergie. Pris adulte, elle aide à la modulation de la réponse immunitaire.

Nos conseils:

  • Bien entendu, il faut éviter les allergènes donc supprimer les aliments incriminés, éviter l'exposition aux pollens, nettoyer régulièrement sa maison et en particulier les draps et les oreillers niche à acariens.

  • Aérer au moins 10 minutes par jour chaque pièce.

  • La literie a une durée de vie limitée, pensez à la changer tous les 10 ans maximum. Il existe des housses anti-acariens très efficace.

  • L'allaitement exclusif diminue les risques d'allergies de l'enfant. Depuis peu, il semble que l'introduction de l'alimentation diversifiée doit se faire entre 4 et 6 mois pour éviter les allergies.

  • Une diète hypoallergénique et un apport de probiotique de la maman pendant la grossesse favoriserait le développement immunitaire chez le futur enfant.


Accept

Pour votre confort de navigation, nous utilisons des cookies.