Le Cannabidiol (CBD) n'a pas d'effet psychotique, vous ne risquez pas de planer!

CBD: le résumé en quelques phrases:

le CBD est légal tant qu'il ne contient pas plus de 0.2% de THC

Le CBD n'a pas d'effets psychotropes (ce n'est pas une drogue), il n'engendre pas d'accoutumances.

Le CBD a très peu d'effets secondaires et de contre indications.

Toutes les qualités ne se valent pas, ne pas confondre le produit fun et récréatif du CBD médical que nous proposons.

Le chanvre est cultivé depuis le néolithique pour ses vertus médicinales. Aujourd'hui on sait que le CBD (le cannabidiol), un des cannabinoïdes du chanvre, a des effets anti-inflammatoires, antalgiques, anxiolytiques, sédatifs, anticonvulsivants, antiémétiques (antinauséeux)....

Nous allons maintenant rentrer dans le vif du sujet mais pour ceux qui veulent commander tout de suite voici nos huiles CBD:

Nos huiles de CBD en qualité pharmaceutique

Tout sur le CBD: Sommaire

1- Cannabis sativa: histoire, culture et composition

1.1- Histoire du chanvre

Le chanvre (Cannabis Sativa) est cultivé depuis longtemps. D'abord pour sa fibre très solide dont on fait des tissus, des cordes ou encore des filets de pêche (vers -8000 avant JC) puis probablement déjà pour ses effets psychotropes durant l'antiquité (-3000 avant JC) notamment lors de rituels funestes. Le chancre est massivement produit au moyen âge. Avec la renaissance, vers 1500, les religions condamnent l'utilisation du chanvre en médecine mais l'utilisation de la fibre reste importante pour les cordages et les voilages à cette période de grandes découvertes.

Au XIXème siècle, l'utilisation médicale est importante, c'est une des plantes médicinales les plus utilisées. Sa fibre laisse place au coton notamment. 

Avec la découverte de l'aspirine, le rôle médicinal du cannabis est un peu oublié au profit de son utilisation comme drogue. En 1950, le chanvre est même retiré de la pharmacopée et ne peut donc plus être administré comme médicament.

Enfin depuis le début du XXième siècle, de nombreux pays autorisent à nouveau la consommation thérapeutique de la plante. Le potentiel du CBD va être mis en lumière par le cas de Charlotte Figi, une jeune fille qui souffre d'une forme d'épilepsie très grave, le syndrome de Dravet. Elle fait 30-40 crises par jour, ne marche plus, ne parle plus et ne mange plus. Ses parents essayent en dernier recours le CBD et les résultats sont incroyables: elle ne fait plus que 2-3 crises par mois! 

1.2- Description du chanvre

Le chanvre (Cannabis Sativa) est une plante de la famille des cannabacées comme le houblon. Il y a plusieurs sous-espèces, on retiendra que c'est l'espèce sativa sativa qui est la plus utilisée. Le chanvre est dioïque, il y a des pieds males et des pieds femelles. Pour obtenir du CBD, il ne faut que des pieds femelles où se trouve la résine huileuse. La culture du CBD est simple, elle ne nécessite pas de produit chimique ni d'irrigation importante ce qui en fait une culture écologiquement intéressante.

1.3- Composition du chanvre

Le Cannabis contient plus de 600 composés actifs parmi lesquels des cannabinoïdes (120), des terpènes (plus de 200) et des flavonoïdes (21) qui sont très intéressants d'un point de vue thérapeutique.

On retrouve le plus connu, le THC, le cannabinoïdes le plus abondant dans le cannabis et qui donne les effets pyschotropes. Chez phyto-soins, cette molécule est absente totalement (la législation autorise jusqu'à 0.2% de THC)

Parmi les autres cannabinoïdes, nous pouvons citer le Cannabinol, le Cannabigérol et donc le Cannabidiol (CBD) qui présente le plus d'effets thérapeutiques

Comme on le dit souvent en phytothérapie, l'effet synergique des différentes molécules d'une plante est supérieur à l'effet de chaque molécule prise individuellement. Le Cannabis ne déroge pas à la règle, c'est l'effet d'entourage. Ainsi, pour une bonne efficacité, il faut le CBD mais aussi toutes les molécules (cannabinoïdes, terpènes, flavonoïdes, acides gras...)

2- Qu'est-ce que le CBD?

Le CBD (cannabidiol) est le cannabinoïde le plus étudié des dernières années et celui qui possède le plus d'effets thérapeutiques sans effet psychoactif. Le CBD est sous forme de CBDA dans la plante, il faut la chauffer entre 160 et 180° pour obtenir du CBD.

Pour extraire le CBD, il existe plusieurs méthodes:

-L'extraction au CO2 supercritique, la plus efficace et la plus propre, celle que nous avons retenue.

-L'extraction à l'huile, simple et sans résidus mais avec un rendement plus faible

-L'extraction par produits chimiques, c'est la méthode la moins cher, souvent utilisée par les laboratoires qui vendent des produits bas de gamme en CBD shop. A éviter!

Notez que le CBD de synthèse existe mais n'a plus rien de naturel.

Structure chimique du cannabidiol

2.1- Quelles sont les propriétés du CBD?

Notre organisme possède ce que l'on appelle le système endocannabinoïde. Ce système a des récepteurs un peu partout dans le corps et est essentiel dans un grand nombre de processus: équilibre des énergies, du plaisir et du bien-être. Le système endocannabinoïde maintient l'homéostasie (comme la t°, la pression sanguine, la glycémie...), il intervient dans la prévention des maladies et du vieillissement.

Le CBD va agir sur ce système mais également sur d'autres récepteurs. Il va être un antioxydant puissant qui va bloquer les effets néfastes des radicaux libres. Pour simplifier, voici les principales propriétés clairement démontrées:

-Anxiolytiques, sédatifs, anti-stress

-Anticonvulsivants

-Antiémétiques (nausées et vomissements)

-Anti-inflammatoires et antalgiques

-Antiprolifératifs, anti-apoptiques et neuroprotecteurs.

2.2- CBD: Interactions et effets indésirables

L'huile de CBD a relativement peu d'interactions médicamenteuses. Le cannabidiol est un inhibiteur enzymatique des cytochromes 3A4, 2C19 et 2D6. Les médicaments (voir tableau suivant) métabolisés par ces enzymes pourraient donc avoir une absorption ralentie pouvant entrainer un risque de surdosage et augmenter les effets indésirables des médicaments.

Médicaments pouvant entrer en interaction avec le CBD

Certains médicaments, aliments ou plantes peuvent aussi modifier l'absorption et les effets du cannabidiol. En effet, le cannabidiol est métabolisé au niveau du foie par le CYP450 et certaines molécules agissent sur cette enzyme. Si le CYP450 est augmenté, la métabolisation est plus rapide et la substance moins active et inversement. Dans le tableau suivant, la colonne de gauche indique les substances qui vont augmenter l'absorption du cannabidiol (par inhibition du CYP450) et celle de droite les substances qui vont réduire l'absorption du cannabidiol (par induction du CYP450).

Les effets indésirables sont également peu nombreux. Avec des doses importantes, peuvent apparaître une sensation de bouche sèche, une pression artérielle légèrement diminuée, une somnolence, une diarrhée légère, un changement d'appétit et des étourdissements. Le CBD ne doit pas être pris pendant la grossesse (diminution de la protection placentaire). Enfin il faut rappeler que le CBD n'a pas de propriétés psychoactives et ne présente donc aucun risque de dépendance.

Médicaments pouvant interférer avec le CBD

2.3- CBD: quelle posologie?

La posologie dépend de nombreux facteurs: la tolérance individuelle, la concentration en CBD et la forme d'administration. 

Nous laisserons de côté la voie respiratoire (joint, pipe, inhalateur...), la voie rectale (suppositoire) et les patchs. Le cannabidiol peut être ingéré (gélules), pris en sublingual (huile de CBD) ou appliqué sur la peau (huile ou pommade de CBD). 

-L'ingestion (par gélules par ex) va retarder l'absorption du CBD (pic après 1h env) mais va avoir une durée d'action plus grande (6-8h).

-La voie sublingual (quelques gouttes d'huile de CBD sous la langue maintenues 60sec) va permettre un passage rapide dans le sang. Le pic est plus rapide (15-30 min) mais l'effet moins long (2-4h).

-La voie cutané permet un soin local (douleurs inflammatoires, courbatures, problèmes de peau...) sans passage dans la voie sanguine. 

Bien qu'il n'existe pas d'apport recommandé, la règle de base est la suivante: 1mg/jour/kg corporel

Ainsi pour adulte de 70kg, il faut compter 70mg par jour. 

On peut moduler la psologie comme suit:

-le micro dosage (dose divisé par 2 soit 35mg selon l'exemple): indiqué pour démarrer, les maux de tête, stress, troubles du sommeil... C'est également le dosage pour les personnes hypotendues.

- la dose normale: anxiété, dépression, autisme, inflammations, douleurs, sclérose en plaque, fibromyalgie, lyme

la macro dose jusqu'à 800mg jour pour l'épilepsie, cancer, douleurs intenses

On commence toujours par la dose la plus faible et on augmente petit à petit (0.25mg/jour/kg) jusqu'à la dose qui convient.

Prendre l'huile de CBD à distance des médicaments (2h minimum) et en 3 prises.

Le tableau suivant rappelle l'apport en mg de chaque goutte en fonction de la concentration. Chez phyto-soins, nous proposons actuellement la concentration 10% et 20%

Combien apporte de mg chaque goutte de CBD

2.4- CBD et législation française

Nous parlons bien ici de la législation concernant le CBD et non le Cannabis qui reste un produit stupéfiant et dont l'usage thérapeutique est pour le moment expérimental. 

Le CBD (cannabidiol) n'a, on le répète, aucun effet psychoactif. Toutefois son usage reste réglementé et les produits proposés doivent répondre à plusieurs critères:

- seules quelques variétés de chanvres sont autorisées

- seules les graines et les fibres peuvent être utilisées

La plante doit avoir une teneur en THC inférieur à 0.2%. Chez phyto-soins, nous proposons des huiles de CBD sans THC.

On trouve actuellement du CBD sous forme de compléments alimentaires. Il existe 2 médicaments: le sativex (pour la sclérose en plaques mais non commercialisé car le prix n'a pas été fixé depuis 2014) et l'épidiolex pour 2 formes d'épilepsies mais disponible uniquement en pharmacie hospitalière.

3- CBD: les bienfaits par pathologie

Nous allons maintenant vous présenter les usages et bienfaits du CBD. Si les études ont été nombreuses ces dernières années, le potentiel du cannabidiol est encore à découvrir. Ainsi cette partie continuera à évoluer en fonction des nouvelles données. Noter également que s'il y a de plus en plus d'études, les autorités de santé ne reconnaissent pas toutes les indications. Notez que les études sont généralement faites à partir d'huile de CBD

3.1- CBD et Acné

L'acné est une maladie de peau qui se caractérise notamment par une hypersécrétion des glandes sébacées. Or une étude a démontré que le CBD a une action sébostatique (diminue la production de sébum et inhibe la prolifération des sébocytes) et une action anti-inflammatoire. On s'attaque ainsi directement à la cause de l'acné.

L'huile de CBD est donc intéressante appliquée directement sur la peau (ou sous forme de baume, pommade...). Il est intéressant de l'appliquer conjointement au complexe peau saine qui va être antibactérien. Enfin pour une efficacité totale, le prise oral d'huile de CBD avec le phyto-complexe peau d'ado sera redoutable pour dépurer la peau avec des plantes comme la Bardane

3.2- CBD et Addiction

Cela peut paraître paradoxal venant d'une substance contenue dans une drogue mais le CBD a bien des effets sur les addictions: Alcool, tabac, anti-douleurs, antidépresseurs. Déjà le CBD agit sur l'anxiété, les compulsions voir la dépression entrainés par le manque. Le CBD agit également sur le circuit de la récompense qui est perturbé par une addiction. Enfin le cannabidiol protège les neurones et le foie des dommages de l'alcool ou du tabac. 

On pourra donc envisager la prise d'huile de CBD lors des périodes de sevrage tabagique, alcoolique et médicamenteux.

3.3- CBD et Alzheimer

La maladie d'Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui pour le moment est incurable même s'il existe des traitements symptomatiques. La prise en charge doit bien entendu être multidisciplinaire. 

Comme nous l'avons déjà vu, le cannabidiol a une action neuroprotectrice et antioxydante qui va être évidemment utile dans cette pathologie. En effet, la maladie d'Alzheimer est associée à un stress oxydatif qui va être diminué par l'action antioxydante du CBD. Le CBD stimule également la production de nouvelles cellules neuronales notamment au niveau de l'hippocampe, une région du cerveau impliquée dans la mémoire.

En conclusion, le potentiel thérapeutique du cannabidiol dans cette pathologie doit encore être évalué mais il suscite beaucoup d'espoirs. On pourra associer les bienfaits du cannabidiol avec le phyto-complexe circulation cérébrale (posologie 90 gouttes par jour) ou les doses nature (posologie: 1 dose par jour) et notamment le ginkgo biloba présent dans ces préparations.

3.4- CBD et Anxiété/stress

L'anxiété est un mécanisme normal de défense de l'organisme mais qui peut devenir envahissant.

Les 1ère études sur le CBD ont porté sur le stress et l'anxiété. Les chercheurs ont invité les volontaires à faire un discours devant une caméra, une situation stressante. Le CBD a alors été comparé à 2 anxiolytiques de référence (l’ipsapirone et le diazépam) et que le cannabidiol avait bien une activité anxiolytique comparable sans entraîner de somnolence. D'autres études ont porté sur des personnes ayants du stress post traumatique. Les études concluent à une diminution du stress et une amélioration du sommeil avec une diminution des souvenirs traumatiques. Nous verrons un peu plus loin que le CBD peut aussi être un traitement de la dépression.

A noter que l'huile de CBD agit sur le stress même avec des doses réduites et qu'il a été également proposé à des enfants pour cette indication. Le CBD est donc un principe actif de choix pour l'anxiété sans sédation ni accoutumance. Une prise conjointe avec un traitement de fond de phytothérapie comme le phyto-complexe anti-stress (posologie 90 gouttes par jour) ou avec les huiles essentielles relax donnera d'excellents résultats. 

3.5- CBD et Arthrite

L'arthrite est un terme généraliste pour désigner une inflammation articulaire. On inclut dans l'arthrite des pathologies variées comme la goutte, la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite...

Nous l'avons vu, le cannabidiol a une action anti-inflammatoire reconnue. Il va donc agir sur l'inflammation et la douleur. L'utilisation peut-être locale (gel, pommade...) et/ou sublinguale. les doses peuvent être modulées en fonction de l'intensité de la douleur. L'huile de CBD peut permettre une diminution des AINS et analgésiques.

Là aussi les associations avec des préparations comme le complexe curcuma/poivre noir/ gingembre ou le dépur actif système articulaire seront très intéressantes (posologie 3 cuillère à café par jour)

CBD et arthrose arthrite

3.6- CBD et Asthme

L'asthme est une maladie chronique des bronches qui se caractérise par des crises où la respiration est sifflante et difficile. Cette maladie est due à une inflammation des bronches, un excès de mucus et un gonflement des parois. Des facteurs déclenchants (allergènes) sont responsables des crises.

Comme on l'a vu, le cannabidiol est anti-inflammatoire. C'est aussi un immunomodulateur et les chercheurs se sont aperçus que le CBD diminue l'hyperréactivité des voies respiratoires, diminue l'inflammation et il a en plus un effet bronchodilatateur. Des études complémentaires sont nécessaires mais le CBD pourrait même agir sur le maintien d'une bonne élasticité des alvéoles pulmonaires. En bref, l'huile de CBD pourrait être un traitement de choix dans la prise en charge chronique de l'asthme avec par exemple le phyto-complexe respir calme.

3.7- CBD et Autisme (trouble du spectre autistique)

Les troubles du spectre de l'autisme (TSA) sont assez diversifiés. On retrouve souvent:

- Retard et trouble du langage

- Troubles du comportement (actions répétitives et stéréotypées)

- Sensibilité accrue à la lumière et aux sons

- Altération des interactions sociales

- Troubles du sommeil, anxiété voir dépression, trouble de l'apprentissage et épilepsie

Dans le cadre d'une prise en charge pluridisciplinaire, le Cannabidiol pourrait avoir sa place notamment dans la gestion de l'anxiété, l'amélioration du sommeil, l'épilepsie...

Des études de grandes ampleurs sont en cours et les 1ers résultats encourageants. L'huile de CBD pourrait en effet réguler les taux de sérotonine et la concentration en endocannabinoïde qui sont plus faibles chez les personnes ayants des troubles autistiques.

3.8- CBD et Cancer

Le cancer est une maladie (trop) fréquente qui se caractérise par une prolifération de cellules anormales qui échappent au contrôle de l'organisme. Si le CBD ne va pas traiter le cancer, des études ont montré un réel intérêt du cannabidiol conjointement à la prise en charge classique.

Le CBD a clairement un effet favorable pour les personnes sous chimiothérapie avec les effets secondaires suivants:

- Nausées et vomissements

- Anxiété et dépression

- Insomnie, sommeil perturbé

- Douleurs

- Manque d'appétit

Le CBD pourra améliorer ces différents effets secondaires mais il semblerait en plus qu'il améliore l'efficacité des chimiothérapies et radiothérapies.

Le CBD pourrait inhiber certaines cellules cancéreuses: sein, prostate, poumons, glioblastome, myélome, colorectal, peau et utérus.

Le CBD bloquerait l'angiogenèse c'est à dire la formation de nouveaux vaisseaux sanguins ce qui empêcherait le développement de la tumeur.  

Le CBD favoriserait l'apoptose de la cellule cancéreuse, c'est à dire la mort cellulaire, pour les cancers colorectaux et les mélanomes. 

Dans le cancer du sein, le CBD pourrait inhiber significativement les cellules cancéreuses agressives.

Bien entendu, il faut des études cliniques de grande ampleur pour confirmer mais les essais en laboratoire démontrent tout le potentiel du cannabidiol.

3.9- CBD et Dépression

Le CBD pourrait permettre la prise en charge d'une dépression légère. Lors d'une dépression, on observe une inflammation du cerveau, une baisse de sérotonine et une augmentation du stress oxydatif. Or le cannabidiol est anti-inflammatoire, il permet d'augmenter le taux de sérotonine et donc le bien-être et il a une activité antioxydante et neuroprotectrice. 

Le cannabidiol pourrait ainsi être pris lors d'épisode dépressif léger avec un avis médical. On pourra l'associer par ex au Griffonia en commençant toujours par des microdosages et en augmentant progressivement. 

Rappel: le Millepertuis, utilisé dans la dépression, réduit l'absorption du CBD, il faudra donc augmenter le dosage de ce dernier.

3.10- CBD et Diabète

Si l'huile de CBD ne va pas traiter le diabète, il pourrait toutefois agir dessus par plusieurs mécanismes:

- Son action anti-inflammatoire car l'inflammation chronique augmente la résistance à l'insuline. C'est donc une action intéressante dans le diabète de type 1 et 2.

- Son action antioxydante pour contrer l'importante quantité de radicaux libres générée par l'hyperglycémie chronique.

- Son action hépatoprotectrice: le foie exposé à l'hyperglycémie va stocker le sucre sous forme de glycogène puis va le convertir en graisse mais cela crée la stéatose hépatique. Le CBD par un mécanisme complexe va protéger le foie.

- Son action sur les adipocytes: les adipocytes sont les cellules de stockage de la graisse. Il en existe des blancs et des bruns. Le CBD entraîne le "brunissement" des adipocytes. Or ces derniers peuvent convertir les graisses en chaleur et ainsi brûler les calories excédentaires (voir obésité).

- Enfin le CBD a une action sur l'anxiété, le sommeil, la douleur qui peuvent survenir avec le diabète.

Le CBD et le diabète

3.11- CBD et Douleur

Le traitement de la douleur est peut-être l'indication du cannabidiol la plus connue du grand public. Le cannabidiol va en effet agir de plusieurs manières sur la douleur et surtout sans effets secondaires.

- L'action anti-inflammatoire, dont on a déjà parlé, va permettre de diminuer l'inflammation en inhibant les médiateurs de l'inflammation.

- L'action antalgique. Bien que le CBD n'agisse pas directement sur les récepteurs CB1 de la douleur (contrairement au THC), le CBD soulage bien les douleurs chroniques comme aigues. Il agit comme la capsaïcine, un traitement réputé des douleurs neuropathiques.

On notera qu'une étude montre qu'une prise de cannabis (donc avec THC) permet une réduction de la prise d'opioïdes (codéine, morphine, tramadol, fentanyl...) de 64% s'accompagnant d'une amélioration de la qualité de vie.

On notera que la posologie de l'huile de CBD doit être adaptée le plus finement possible pour maintenir une efficacité dans le temps.

3.12- CBD et Endométriose

Maladie gynécologique encore mal connue et mal diagnostiquée, elle touche pourtant environ 10% des femmes. Du tissu de l'endomètre, non évacué lors des règles, va se fixer sur d'autres organes (ovaires, vagins, intestins, poumons...) et va provoquer d'importantes douleurs.

Les études sont encore trop limitées pour conclure formellement à une efficacité du cannabidiol dans l'endométriose mais lors des douleurs, le CBD, par son action anti-inflammatoire et antalgique, permet de soulager les douleurs. D'autres études permettront de savoir si l'huile de CBD peut agir directement sur la cause de l'endométriose.

3.13- CBD et Fibromyalgie

Une autre pathologie dont le diagnostic est long et complexe. La fibromyalgie est une douleur neuropathique sur les muscles et les os accompagnée d'une fatigue intense. 

Si les études sont insuffisantes et portent parfois sur le cannabis entier, toutes confirment l'efficacité du chanvre dans l'amélioration du confort de vie et a permis la baisse voir la suppression de tout autre traitement. Les niveaux de douleurs sont nettement améliorés et la rigidité musculaire souvent observée s'améliore. L'anxiété voir la dépression et la qualité du sommeil sont également améliorées.

Dans cette pathologie, il faut monter progressivement la posologie de l'huile de CBD. 

3.14- CBD et hypertension artérielle

L'hypertension artérielle est une affection fréquente qui peut entrainer des complications comme l'AVC, l'infarctus ou l'insuffisance cardiaque. 

L'action hypotensive du CBD est clairement démontrée (la prise en cas d'hypotension est même contre-indiquée). Le CBD permet de diminuer la pression systolique (1er chiffre donné par le médecin) et la résistance périphérique. Plus globalement, l'huile de CBD est très intéressant pour protéger le système cardio-vasculaire: vasorelaxation, protection vasculaire en cas de diabète, diminution de la taille de l'infarctus et amélioration du flux sanguin chez les animaux qui ont fait un AVC. 

Toutefois, compte tenu du coût du CBD, il semble préférable d'utiliser les plantes médicinales comme celle contenu dans le phyto-complexe anti-H ou les bourgeons du phyto'gem anti-H dans le traitement chronique de l'HTA. Le CBD sera par contre intéressant en prévention et dans les suites d'AVC ou infarctus du myocarde.

CBD et hypertension artérielle

3.15- CBD et Insomnies

L'insomnie est une dégradation de la qualité de sommeil avec des symptômes différents: une difficulté d'endormissement, des réveils nocturnes ou un réveil précoce. 

Comme on l'a déjà vu, le CBD a une action sur l'anxiété qui peut-être à l'origine de difficulté à s'endormir. Une étude chez le rat à clairement montré un nombre d'heures de sommeil supérieur avec le cannabidiol par rapport à un placebo. Toutefois il fallait des posologies de 10mg/kg pour avoir un effet significatif. On peut donc associer l'huile de CBD avec des préparations comme le phyto-complexe nuit calme ou les gélules de plantes sommeil pour améliorer sa qualité de sommeil.

3.16- CBD et Maladies inflammatoires du colon (Crohn et rectocolite hémorragique)

Les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin se caractérise par des douleurs abdominales, des diarrhées parfois sanglantes, une perte d'appétit, de la fatigue... Cela est dû à une inflammation chronique de l'intestin plus ou moins étendue selon la pathologie.

Les propriétés anti-inflammatoires du CBD vont encore une fois être très utiles d'autant qu'il y a beaucoup de récepteurs du système endocannabinoïde sur l'intestin. Le CBD agît également sur d'autres récepteurs notamment le PPAR-gamma qui une fois activé à une action anti-inflammatoire. Des études ont montré que le cannabidiol pouvait supprimer une colite.

Dans cette pathologie, l'ingestion de gélules est pertinente même si la voie sublinguale reste tout à fait efficace. Notez également que le phyto-complexe muqueuses estomac colon est un très bon complément.

3.17- CBD et Migraine

La migraine est une maladie neurologique qui, contrairement à une céphalée (mal de tête), est localisée d'un seul côté. La migraine peut être précédée d'une aura comme des troubles de la vision, des sensations et/ou du langage. 

Des études récentes affirment que le système endocannabinoïde pourrait être impliqué dans l'apparition des migraines. Le CBD pourrait agir d'une part en augmentant le taux de sérotonine qui baisse lors d'une migraine et d'autre part en augmentant le niveau d'anandamine (un endocannabinoïde) et ainsi réduire l'apparition des migraines et leur intensité.

Le Cannabis (donc avec THC) a été comparé avec l'amitriptyline (un antidépresseur donné pour le traitement de la migraine). Les résultats sont équivalents avec une réduction de 40% des crises de migraine. 

Notez que le stick bille d'huiles essentielles tête légère donne également de bons résultats

3.18- CBD et Nausées/vomissements

On l'a vu dans les propriétés, le CBD est un antiémétique c'est à dire qu'il diminue le mécanisme de nausées et de vomissements. Le cannabidiol agit par 3 mécanismes différents. Il a notamment été démontré que le CBD est intéressant sur les nausées causées par la chimiothérapie.

L'huile de CBD en voie sublinguale est le mode d'administration idéal car l'action est rapide (moins de 15min). En cas de mal des transports, l'utilisation du CBD est très efficace.

CBD et nausées/vomissement

3.19- CBD et Obésité

On définit généralement l'obésité par un indice de masse corporel (poids divisé par la taille au carré) supérieur à 30. Pour définir un risque cardiovasculaire, on utilise également un autre critère: le tour de taille. Les graisses abdominales sont en effet associées à un risque accru de maladies cardiovasculaires. L'obésité se caractérise par un excès de graisse et une modification de la structure du tissu adipeux.

Le CBD pourrait aider dans la perte de poids car il va freiner la sensation de faim et l'hyperphagie c'est à dire la consommation de nourriture. L'autre mécanisme, que l'on a déjà vu dans le diabète, est le brunissement des adipocytes qui favoriserait la lipolyse et donc la perte de masse grasse (et une amélioration de la glycémie)

Il reste à confirmer par des études de plus grandes ampleurs mais l'huile de CBD peut-être une piste intéressante dans la prise en charge de l'obésité. 

3.20- CBD et Ostéoporose

L'ostéoporose est une perte de densité osseuse pathologique. Cette diminution de la masse osseuse entraine un risque accru de fracture. Cette pathologie touche essentiellement les femmes après la ménopause (à cause de la baisse d'œstrogène protecteur).

De nombreuses études ont montré que le CBD était efficace pour maintenir la densité osseuse par son action anti-destruction. Le cannabidiol agirait en baissant l'activité des ostéoclastes (qui détruisent de l'os) et augmentant celle des ostéoblastes (qui fabriquent de l'os).

Une étude sur des souris a montré que des souris ayant des fractures fémorales avaient un os qui consolidait plus fort de l'ordre de 25 à 50% d'où un intérêt également en cas de fracture osseuse.

3.21- CBD et Parkinson

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative qui touche les neurones dopaminergiques et qui crée des tremblements, lenteurs de mouvements et des rigidités musculaires. Il n'existe pas de traitement en dehors des traitements des symptômes. 

Le CBD a montré des effets bénéfiques sur les patients atteints de parkinson avec ou sans traitement classique. En 2020, une étude a montré que la prise de CBD amélioré la qualité de vie des patient. Le CBD améliore également le sommeil, l'anxiété, la dépression des patients.

Si l'huile de CBD ne traitera pas la maladie, l'amélioration de la qualité de vie est un point important pour les malades.

3.22- CBD et Psoriasis

Le Psoriasis est une maladie inflammatoire chronique de la peau qui forme des squames liés à une hyperprolifération et une différenciation anormale des kératinocytes. Il n'y a pas de traitement qui guérisse mais ils permettent de nettement réduire les symptômes.

Le CBD aurait la capacité d'inhiber la différenciation épidermique des kératinocytes. En plus, nous savons maintenant que le CBD est anti-inflammatoire, régulateur du système immunitaire et homéostatiques ce qui agit favorablement sur le psoriasis.

L'application locale et sublinguale d'huile de CBD permet la plupart du temps d'éliminer les plaques de psoriasis. A prendre avec un dépuratif cutané comme le dépur actif système cutané

3.23- CBD et Sclérose en plaques

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune chronique du système nerveux central liée à une inflammation de la gaine de myéline qui entoure les neurones.

Les études sur l'utilisation du CBD dans la SEP sont peu nombreuses. Théoriquement, le cannabidiol peut agir grâce à:

- Son action anti-inflammatoire car l'inflammation dans le cerveau détruit la myéline

- son action sur le glutamate, un neurotransmetteur en excès qui peut être à l'origine de destructions neuronales. En effet, le CBD inhibe la libération de glutamate et diminue le stress oxydatif et donc la toxicité du glutamate.

- la diminution d'un symptôme, la spasticité qui est une contraction involontaire et douloureuse des muscles.

- Le cannabidiol aide à traiter la dépression liée à la maladie. Dépression qui complique l'efficacité des traitements et fait rentrer dans un cercle vicieux.

L'huile de CBD est d'après les chercheurs une nouvelle cible thérapeutique potentielle pour le traitement de la sclérose en plaques

CBD et sclérose en plaques

3.24- CBD et Sclérose latérale amyotrophique (maladie de Charcot)

La sclérose latérale amyotrophique appelée couramment maladie de Charcot est une maladie neurodégénérative grave qui entraine une paralysie des muscles volontaires, une difficulté à parler, déglutir et respirer. La SLA est due à la mort des motoneurones, les neurones qui contrôlent les muscles.

Les traitements habituelles visent à supprimer le stress oxydatifs et l'inflammation. Vous l'aurez compris, le CBD possède ces 2 propriétés et semblent donc tout indiqué dans la prise en charge de la maladie de Charcot. Comme pour la sclérose en plaques, la raideur musculaire douloureuse peut être soulagée par le CBD.

Le CBD pourrait avoir une activité sur les gènes associés à la SLA. 

Le CBD a parfois comme effet secondaire une réduction de la production de salive. Or dans la maladie de Charcot, il y a trop de salive dû aux problèmes de déglutition. 

Enfin le cannabidiol aiderait également en tant que bronchodilatateur, relaxant musculaire, stimulant de l'appétit et pour améliorer le sommeil.

3.25- CBD et TDAH (trouble déficit de l'attention et hyperactivité)

Le trouble déficit de l'attention et hyperactivité (TDAH) est caractérisé par l'impulsivité, l'inattention et l'hyperactivité. L'enfant a besoin de bouger tout le temps, il gère mal ses émotions et s'emporte vite et il ne maintient pas sa concentration dès qu'il y a un stimuli extérieur. L'origine semble à la fois génétique et environnementale. On a observé une diminution de la concentration de dopamine et noradrénaline chez les enfants atteints.

Il n'existe aucune étude et aucune preuve de l'efficacité du CBD dans le TDAH. Cependant on sait que l'huile de CBD peut augmenter la concentration de dopamine. Le CBD agirait également sur l'anxiété et les troubles du sommeil de l'enfant hyperactif. L'innocuité du CBD permet d'envisager sa prise chez l'enfant. 

3.26- CBD et troubles épileptiques

On ne parle plus d'épilepsie mais de troubles épileptiques ou d'épilepsies au pluriel car il y une cinquantaine de formes différentes. Les crises sont engendrées par une décharge électrique qui arrive brutalement et intensément provoquant des mouvements involontaires, des hallucinations auditives ou visuelles ou des absences. L'origine des troubles épileptiques peut être inconnue (épilepsie idiopathique) ou secondaire à un traumatisme crânien, un AVC, une tumeur, une méningite, une hypoglycémie...

L'efficacité du CBD dans les troubles épileptiques est clairement démontrée et l'utilisation du cannabis dans cette pathologie est très ancienne.

La communauté scientifique juge le CBD comme une piste sérieuse pour diminuer l'intensité et la fréquence des crises d'épilepsies notamment celles qui ne répondent pas bien aux traitements (qui sont très souvent toxiques).

Selon les études et le public ciblé (enfants ou adultes, maladie sous jacente...) on obtient des résultats très significatifs: environ 80% des cas ont eu une diminution de la fréquence et de l'intensité des crises, 20% un arrêt total des crises. Les patients testés ont la plupart du temps pu diminuer de 20% leur traitement.

Les modes d'action ne sont pas encore totalement connus mais on pense que le cannabidiol module l'activité de plusieurs récepteurs, qu'il augmente le taux d'adénosine extracellulaire, et que ces propriétés anticonvulsivant, neuroprotecteur et anti-inflammatoire agissent sur le trouble épileptique.

3.27- CBD et soins vétérinaires

Tous les animaux vertébrés peuvent être traités par le cannabidiol, il agit de la même façon.

On l'utilisera essentiellement dans les pathologies suivantes:

- Diabète

- Obésité

- Anxiété

- Dépression

- Arthrose et maladies inflammatoires

- Nausées et vomissements (mal des transports notamment)

- Crise d'épilepsie

- Douleurs

- Cancer

- Problèmes de peau 

La posologie sera de 0.2mg/kg/jour pour démarrer avec la possibilité de monter à 1mg/kg si tout va bien. L'huile de CBD humaine convient très bien même s'il existe des produits vétérinaires appétant (mais aussi bien plus cher!) 

Conclusion sur l'usage du CBD:

Nous en sommes qu'au début ! 

Le cannabidiol a été étudié réellement que depuis le début des années 90. Les études montrent un potentiel thérapeutique énorme. Toutefois il reste de la confusion pour la plupart des gens y compris le corps médical entre le cannabis (la drogue) et le CBD qui exempt de THC n'est plus du tout une drogue.

Nous aurions pu parler aussi de l'huile de CBD dans les commotions cérébrales, les suites d'infarctus, le glaucome, les hépatites, les maladies auto-immunes, la schizophrénie ou encore les transplantations.

Nous précisons également que lors des études sur le CBD, les posologies sont généralement largement supérieures (parfois jusqu'à 10mg/kg/jour) à ce que l'on propose en automédication. 

Sans contrôle médical, il faut rester prudent et monter les doses de manière progressive en ayant démarrer à 0.5mg/kg/jour. Rappelons également que même en cas de surdosage, l'huile de CBD n'est pas mortel, vous aurez juste une grosse envie d'aller vous coucher!

Chez phyto-soins, nous avons toujours une approche prudente et éclairée. Si nous proposons aujourd'hui de l'huile de CBD (et d'autres formes suivront), c'est parce que le produit est parfaitement contrôlé, sans danger et répondant aux normes et à la législation française. Surtout le CBD répond à une demande croissante de nos clients pour soulager des douleurs, réduire l'anxiété et améliorer le sommeil notamment. Enfin le CBD trouve sa place au milieu de nos plantes médicinales et pourra être associé à nos autres préparations.

Nous sommes toujours à votre disposition pour répondre à vos questions.

Source:

Mailis Esteben. État actuel des connaissances sur le potentiel thérapeutique du cannabidiol, comment le pharmacien d’officine peut-il le conseiller?.SciencesduVivant[q-bio].2020.dumas-03076699

Alpha cat: propriété du CBD https://www.alpha-cat.org/fr/proprietes-du-cbd-2/

http://www.wikiphyto.org/wiki/Cannabidiol

Produits mentionnés

Commentaires (0)

Pas de commentaires pour le moment
Produit ajouté à votre liste de souhait