Pour ce premier post sur une plante médicinale, nous allons vous parler de l'Achillée Millefeuille, une plante de la pharmacopée Française.

Histoire: Son nom commun, l'Herbe aux charpentiers, vient du fait que cette profession utilisait beaucoup cette plante pour soigner les blessures car elle a des propriétés vulnéraire (qui soigne les blessures). Son nom latin vient du talon d'Achille qu'elle aurait guéri.

La Commission E reconnaît l’usage de l'achillée millefeuille en cas de perte de l'appétit, de dyspepsie (notamment pour les troubles gastriques spasmodiques mineurs) et de douleurs menstruelles (dysménorrhée). Des essais in vitro et sur des animaux ont confirmé que plusieurs des composés de l’achillée millefeuille ont des propriétés antispasmodiques, des effets protecteurs sur la muqueuse gastrique et sur le foie, ainsi que des effets stimulants sur la fonction biliaire (source: passeportsante.net 1-4)

L'Achillée Millefeuille

Nom latin: Achillea millefolium

Parties utilisées: sommités fleuries

Principales principes actifs:

  • Essence
  • Composés polyphénoliques
  • Acide salicylique
  • Lactones sesquiterpéniques
  • Alcaloïdes
  • Flavonoïdes
  • Coumarines

Principales propriétés:

  • Vulnéraire: Vous l'aurez compris, cette plante est utilisée pour soigner les blessures (notamment pour ses propriétés hémostatique, anti-inflammatoire, astringente, antalgique et cicatrisante en voie externe).
  • Antispasmodique, anti-inflammatoire notamment sur les intestins.
  • antiulcéreux en tisane.
  • Anti hémorroïdaire
  • Neuroprotecteur
  • Activité anti-tumorale
  • Agit sur les douleurs de règles et régule le cycle. Emménagogue (déclenche les règles)
  • L'extrait liquide est anxiolytique 

Indications:

  • Dysménorrhées: action comparable au ponstyl, un médicament anti-inflammatoire utilisé dans les douleurs de règles notamment.
  • Troubles gastro-intestinaux, spasmes intestinaux, ballonnements, crampes, lenteur à la digestion, colopathie
  • Aide à guérir plus vite d'une contracture musculaire
  • Sclérose en plaques (1)
  • Cicatrisant externe : brûlures, plaies, ulcères, hémorroïdes
  • Épistaxis : placer localement dans la narine une feuille comprimée et roulée en boule

Précautions d'emploi:

Allergie aux Asteraceae telles qu’Arnica, Souci, Camomille

Produits associés
Commentaires (0)
Aucun commentaire pour l'instant
Nouveau commentaire

You are replying to a comment