Les aliments qui protègent du cancer

Le cancer est une maladie qui nous concerne tous. En effet, un français sur deux aura un cancer au cours de sa vie (institut Curie). Et même si la recherche contre le cancer avance, à peine la moitié de ces personnes seront en vie 5 ans après le diagnostic. En France, c'est tous les jours 760 nouveaux cas de cancer et 410 morts. Si certains cancers se soignent très bien, d'autres ont des taux de survie inférieur à 25% (colon, poumons...).

Et pourtant, environ 2/3 des cancers pourraient être évités en modifiant ses habitudes de vie. Ainsi, 30% des cancers sont principalement dus au tabac, 30% liés à notre alimentation, 5% à l'obésité et 5% à l'alcool et à la drogue. De plus, les cancers de l'appareil digestif (bouche, œsophage, estomac, colon, rectum) sont dans 2/3 des cas imputables à l'alimentation. Même le cancer du sein pourrait être prévenu dans 1/3 des cas par une meilleure alimentation.

Pour qu'une cellule cancéreuse forme une micro tumeur de 1mm3, il faut en moyenne 6 ans. Or ces micro tumeurs sont encore inoffensives et presque communes (1/3 des femmes de 40 ans ont des micro tumeurs du sein et 1/3 des hommes de 40 ans ont des micro tumeurs de la prostate). A ce stade, une bonne hygiène de vie bloque la progression tumorale et la plupart du temps la micro tumeur ne va pas évoluer et même parfois disparaître. Car cette micro tumeur a besoin de se reproduire sans aide extérieur en déjouant le système immunitaire et surtout elle doit créer son propre réseau de vaisseaux sanguins. Cette faiblesse est notre force. Alors le cancer évitons le plutôt que le combattre!

Alors comment faire pour mener la vie dure aux cellules pré-cancéreuses?
En apportant à notre organisme une chimiothérapie naturelle grâce à notre alimentation. N'oubliez pas que 60% des médicaments de chimiothérapie sont d'origines naturelles et végétales.

Voici les aliments à consommer régulièrement

  • les choux participent à la prévention des cancersLes choux: ce n'est pas le choix qui manque: brocoli, chou-fleur, frisé, Bruxelles... ils contiennent du glucosinolates qui va neutraliser les substances cancérigènes qui peuvent détruire l'ADN de nos cellules. Ils agissent en particulier sur le cancer du poumon, de la vessie, de l'estomac, du colon et du sein.

  • L'Ail: un allié dans la prévention du cancerl'ail et ses cousins: l'ail, l'oignon, l'échalote... ont un effet protecteur vis-à-vis de divers cancers (estomac, colorectal, œsophage, colon, sein et poumons), les composés organosulfurés de l’ail (S-allylmercaptocystéine et autres) modulent l’activité de diverses enzymes qui activent les cytochromes, détoxifient les carcinogènes (glutathion S-transférases) et inhibent la formation d’adduits d’ADN. Pour qu'elle soit active, elle doit subir plusieurs transformations. Pour cela, écraser la gousse avec le plat du couteau et laisser 10 minutes le temps que les enzymes transforment l'allicine. Idéalement préférer l'ail cru. Et pour ceux qui n'apprécie pas le goût de l'ail et l'haleine laissée, retrouvez l'ail en gélules.

  • Le soja: c'est un phyto-œstrogène (ressemble à l'œstrogène qui est une hormone sexuelle féminine). Il va diminuer le taux d'œstrogène sanguin qui, s'ils sont en trop grande quantité, augmente le risque de cancer du sein. En Asie où l'on consomme beaucoup de soja, les femmes ont moins de cancer du sein. Par contre, il est déconseillé de prendre régulièrement du soja en cas de cancer déclaré (même s'il a été guéri).

  • La tomate: la tomate contient du lycopène qui limite le risque de cancer de la prostate notamment. En effet, des études ont montré qu'un taux sanguin de lycopèneLes tomates sont riches en lycopène, actif contre le cancer diminue le risque de cancer de la prostate de 25 à 30%. Pour avoir un maximum de lycopène, mangez les tomates cuites. Tomates BIO et si possible issues de semences anciennes. 

  • Les petits fruits: les framboises, les fraises, les mûres, les myrtilles et la canneberge contiennent des molécules anticancéreuses comme l'acide ellagique et des anthocyanidines qui empêchent à la micro tumeur de créer son réseau sanguin (angiogenèse).
  • Les agrumes: ceux sont les fruits les plus riches en principe anticancéreux (monoterpènes et flavonoïdes notamment). Ils évitent le développement des cellules cancéreuses et réduit l'inflammation qui apporte des facteurs de croissance à la tumeur. De plus, elles augmentent le niveau sanguin d'autres composés anticancéreux présents dans notre alimentation.

  • Le thé vert: il contient une très grande quantité de catéchines (1/3 de leur  poids) qui empêchent notamment l'angiogenèse (création d'un réseau sanguin autour Le thé vert: un alliée dans la prévention anti-cancerde la micro tumeur). Pour profiter des bienfaits du thé vert, prenez un thé vert japonais et laisser infuser 8 à 10 minutes (pas de sachet mais du thé en feuilles). Découvrez également nos gélules de thé vert.

  • Le chocolat: il apporte des polyphénols qui sont cardio-protecteur et retarde le développement de certains cancers. Il faut prendre du chocolat noir et se limiter à 2 morceaux par jour (le chocolat étant assez calorique).

  • Les algues: les algues sont d'excellentes sources de minéraux, acides aminés, vitamines et fibres. Elles sont pauvres en matières grasses et contiennent des oméga 3 qui sont carencés dans notre alimentation (certaines algues contiennent plus de calcium que le lait de vache). Les oméga 3 diminue l'inflammation qui nourrit les cellules cancéreuses. Les algues contiennent de nombreuses molécules anticancéreuse dont la fucoidane et la fucoxantine. La première détruit les cellules cancéreuses par apoptose et stimule la fonction immunitaire et le deuxième inhibe la croissance de la cellule cancéreuse. Découvrez nos comprimés de spiruline.

  • Les champignons: de nombreux champignons ont des propriétés anticancéreuses. Du champignon de Paris en passant par la pleurote et également des champignons moins connus comme le naitake, enokitaké, shiitaké. Ce sont des polysaccharides (polymères complexes constitués de plusieurs unités de certains sucres) qui sont responsables de l'activité anticancéreuse. Ils inhibent la croissance des cancers notamment le cancer du sein et les cancers de l'appareil digestif. On peut prendre ces champignons séchés et les réhydrater 30 minutes. Ils gardent alors leurs propriétés. Attention à leur provenance, notamment des pays de l'est, car les champignons ont tendance à fixer la radioactivité.

  • La graine de lin: la graine de lin est très riche en oméga 3. Dans nos régimes modernes le rapport oméga 6/oméga 3 est de 25 alors qu'il devrait être de 1! Or un rapport trop élevé augmente l'inflammation qui augmente le développement des micro tumeurs. La graine de lin est très active contre le cancer hormono-dépendant (sein, utérus, prostate...). Vous pouvez prendre la graine entière et la moudre au fur et à mesure ou acheter la farine (dans ce cas, consommez la rapidement après ouverture). Pour diminuer l'apport en oméga 6, utilisez de préférence une huile d'olive ou de colza et évitez les plats cuisinés.

  • Les épices et les aromates: outre le fait d'apporter du goût, les épices et aromates ont toujours été utilisés pour leurs propriétés médicinales (digestives Le Curcuma, le Gingembre et le poivre Noir agissent ensemble contre les cancersnotamment). Le Curcuma, le Gingembre, le Piment fort, la Menthe, le Thym, la Marjolaine, Origan, Basilic, Romarin, Persil, Coriandre, Cumin, Fenouil, Anis vert, Cerfeuil... ont tous des propriétés anti-inflammatoires, anticancéreuses et antibactériennes. On trouve par exemple le gingérol du gingembre ou la curcumine du Curcuma qui empêche la micro tumeur de produire une enzyme (cox-2) qui lui sert pour obtenir les activateurs de croissance. Le curcuma est plus efficace dans l'huile et avec du poivre noir. Pensez-y, rajouter le plus possible des épices et aromates à tous vos plats. En plus, vous salerez moins.

  • Les probiotiques: les probiotiques sont des bactéries « amies » qui vivent dans notre intestin . Notre corps contient 2 kg de bactéries (soit 10 fois plus que de cellules humaines). Ils ont de nombreuses fonctions: indispensables à la digestion, augmentation du système immunitaire et production de vitamines. L'activité anticancéreuse vient du fait que les probiotiques empêchent la prolifération excessive de bactéries pathogènes et augmentent les défenses immunitaires (qui libèrent des toxines cancérogènes). Des probiotiques administrés à des patients atteints de cancer du colon, ont diminué la prolifération excessive des cellules cancéreuses.

choux: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8172118?dopt=Abstract

https://www.oncologynurseadvisor.com/home/for-patients/fact-sheets/cruciferous-vegetables-and-cancer-prevention-fact-sheet/?DCMP=OTC-ONA_trendmd&dl=0

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15930460?dopt=Abstract

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11694642?dopt=Abstract

Ail: http://europepmc.org/article/MED/18781909

Soja: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22524810?dopt=Abstract

chocolat: https://bmccomplementmedtherapies.biomedcentral.com/track/pdf/10.1186/1472-6882-10-61

Shi-také: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10426820?dopt=Abstract