la cystite touche 1 femme sur 2 durant sa vie.

Le terme infection urinaire regroupe différentes infections de l'arbre urinaire, nous parlerons de la plus fréquente, la cystite infectieuse.

Description : La cystite est une inflammation de la vessie dont l'origine est la plus souvent infectieuse (bactérie d'origine intestinale type E. Coli généralement). Moins souvent, l'origine est une infection sexuellement transmissible. La cystite est toujours accompagnée de sa petite sœur l'urétrite (inflammation de l'urètre, le conduit qui évacue l'urine de la vessie jusqu'à la sortie). Les femmes sont plus touchées que les hommes du fait d'un urètre plus court qui favorise la migration des bactéries intestinales.

Symptômes : Les symptômes sont bien connus et facilement identifiables.

  • Douleurs et brûlures lors de la miction.
  • L'envie d'uriner en permanence (parfois la nuit) et souvent seulement quelques gouttes.
  • Plus rarement une odeur d'urine forte, du sang dans les urines et de la fièvre.
  • Si des symptômes supplémentaires surviennent (frissons, fièvre forte, douleurs intenses...), consultez en urgence, il peut s'agir d'une pyélonéphrite qui est l'inflammation du rein et qui est grave.

Traitement classique : Antibiotique. Souvent à spectre large au début et adapté éventuellement en fonction des résultats de l'ECBU (analyse d'urine).

La phyto-aromathérapie est remarquablement efficace dans cette pathologie. On trouve en effet des plantes anti-infectieuses des voies urinaires : la Busserole, la Bruyère, la Canneberge... Les 2 premières sont antibiotiques (activité prouvée in-vivo et in-vitro) et la Canneberge empêche l'adhésion des bactéries sur la paroi de la vessie. D'autres plantes seront utilisées comme le chiendent pour augmenter le flux urinaire et ainsi évacuer les bactéries.

Plusieurs complexes sont d'une efficacité redoutable souvent égale voire supérieure aux antibiotiques sans les effets secondaires associés. Toujours 100% naturel, nous vous proposons (retrouver les liens directs en bas de page):

  • Le phyto-complexe vessie saine: il regroupe les plantes les plus efficaces. Présentation liquide pour une activité maximale. A prendre en curatif comme en préventif.
  • Le dépur actif système urinaire: Proche dans sa composition, on ajoute de l'extrait de pépins de pamplemousse pour une activité antibiotique et assainissante Le phyto-complexe vessie saine du laboratoire phytofrance |phyto-soinsencore plus forte.
  • Les gélules de Canneberge+: L'action de la Canneberge associée à d'autres plantes pour une activité antiseptique puissante. En préventif ou en curatif.
  • Le phyto'gem vessie: la spécialité de gemmothérapie avec des bourgeons comme l'Airelle ou le Genévrier.
  • La tisane arbre urinaire sain: Toujours une composition idéale mais cette fois sous forme de tisane. 
  • Pour les cystites à répétition, on pourra s'orienter vers les huiles essentielles 3D anti'bact en plus d'une des 2 premières préparations.
  • Dans tous les cas, il est souvent utile d'aider sa flore intestinale et vaginale avec les probiotiques bacillus intime.

Les mesures hygièno-diététiques :

  • Après avoir été à la selle, s'essuyer de l'avant à l'arrière pour éviter d'amener des bactéries vers la région génitale.
  • La période des règles est propice à l'infection urinaire, soyez attentive aux changements de tampons ou protections.
  • Si vous êtes sujette aux infections urinaire, évitez d'utiliser le diaphragme comme moyen de contraception. Certains spermicides favorisent également des urétrites et cystites.
  • Bien uriner après un rapport sexuel. Mais pas de douche vaginale.
  • Uriner dès que l'on en ressent le besoin. Ne pas retenir.
  • La constipation augmente les risques, il faut donc la traiter.
  • La toilette doit être quotidienne mais pas agressive et trop répétée.
  • Utiliser des sous vêtements en coton et des vêtements qui ne sont pas trop serrés
  • Pas de déodorant ou parfum intime.
  • Utiliser des préservatifs lubrifiés ou un lubrifiant.
  • Boire au moins 1,5l d'eau. Une eau riche en bicarbonate (type vichy) alcalinisera les urines ce qui est intéressant. Éviter le café, les sodas notamment type cola riche en caféine et les jus d'agrumes. L'alcool est à proscrire notamment les vins blancs et Champagnes qui contiennent des sulfites. Le jus de canneberge peut être consommé en préventif.
  • Attention à la consommation en excès de charcuteries, fromages, viandes, céréales et fruits de mer. Consommez des fruits et légumes qui sont alcalinisants.
  • Dans les interrogatoires avec nos clientes, on s'aperçoit que très souvent elles utilisent très souvent le four à micro-onde. On ne peut pas affirmer un lien de cause à effet mais réduire l'utilisation de ce mode de cuisson peut-être intéressant.

L'avis de phyto-soins : c'est la pathologie pour laquelle nous sommes le plus appelé, souvent par des femmes désespérées de ne plus s'en sortir de ces cystites à répétition. Comment en arrive t-on là ? On l'a vu, le traitement classique est l'antibiothérapie. C'est très efficace mais il y a 2 problèmes : de plus en plus de résistances et surtout les antibiotiques tuent également la flore intestinale ce qui diminue l'immunité et fragilise l'organisme en favorisant une ré-infection. Les plantes ont un tropisme pour l'arbre urinaire et ne vont donc pas aller détruire la flore intestinale. Enfin elles favorisent une cicatrisation rapide des tissus.

A noter également les contaminations croisées avec des candidas (mycoses vaginales) de plus en plus fréquente. Des solutions naturelles existent également, n'hésitez pas à nous consulter.

Nous vous invitons à regarder les avis vérifiés (norme AFNOR) et constater les excellents retours de nos utilisatrices notamment Angélique qui note:

celui ci a changé ma vie !!! je suis guérie d infections que je "trainais" depuis plus d un an .j ai fais une cure de 6 mois et voila MAGNIFIQUE

Vous trouverez ci-dessous les préparations qui soignent ou préviennent les infections urinaires.