Si le printemps annonce le retour des beaux jours, il est aussi synonyme pour les allergiques du retour des pollens printaniers notamment celui de Bouleau annoncé pour ce début de mois d'avril. Avec la hausse des températures, le développement des chatons sera favorisé et s'il ne pleut pas les pollens risquent de se disperser plus rapidement.Les pollens sont minuscules et pénètrent facilement dans les voies respiratoires

Êtes vous allergique aux pollens?

Si vous n'avez pas fait de test allergologique, impossible de savoir si vous êtes allergique et encore moins à quel(s) allergène(s). Cependant les allergies aux pollens ont des symptômes qui ne trompent pas, voici ceux qui doivent principalement vous alerter et vous inciter à voir un allergologue:

  • La rhinite: nez bouché, qui coule, éternuements et parfois démangeaisons.
  • L'asthme: sous l'effet des plus petits pollens qui pénètrent jusqu'aux bronches, la personne allergique peut développer de l'asthme: souffle court, sifflant, toux persistante en particulier la nuit.
  • La conjonctivite: les yeux rougissent, piquent avec une sensation de sable dans les yeux.
  • Plus rarement, vous pouvez avoir des œdèmes et/ou des plaques d'urticaires.

Si vous avez ces symptômes, qu'ils augmentent au printemps, par temps sec et venteux et qu'ils diminuent lorsqu'il pleut ou que vous ne sortez pas, vous êtes probablement allergique.

Que faire?

Rapprochez-vous de votre médecin traitant ou directement d'un allergologue. Ce dernier va vous faire un bilan allergologique qui va permettre d'identifier le ou les pollens responsables de la réaction allergique. Bien et après?

Connaître son ennemi, cela permet déjà de l'éviter. Vous avez la possibilité de consulter les cartes de vigilances qui déterminent région par région et allergène par allergène le niveau de risque. En période de forts risques, évitez les balades et n'hésitez pas à sortir avec un masque muni d'un filtre anti-pollen. Eviter d'étendre le linge dehors car les pollens vont se déposer dessus. Ne pas sortir les cheveux mouillés et rincer les avant de vous coucher, cela évite que les pollens fixés sur vos cheveux ne se déposent sur l'oreiller.

Vous pouvez également faire une désensibilisation: c'est long (environ 3 ans) mais assez efficace.

Histoire de pollen: une préparation naturelle pour lutter contre les allergies aux pollens

Et la phytothérapie?

La réaction allergique est une sur-réaction du système immunitaire. C'est donc naturellement que l'on se dirige vers la phytothérapie diluée et dynamisée ou vers la gemmothérapie.

La préparation spécifique "histoire de pollen" permet de prévenir et de réduire la réaction allergique. Sous forme liquide, 10 gouttes dans un verre d'eau 3 fois par jour, avant les pics de concentration.

Sous forme de granules, l'allergopollens est également efficace.

Plus spécifiquement pour l'asthme allergique, le "dépur actif système respiratoire" va drainer les bronches et permettre une meilleure respiration.

Enfin en gemmothérapie, nous retrouvons des bourgeons intéressants pour moduler le système immunitaire et réduire la réaction allergique: "phyto'gem défenses naturelles"

Toutes ces préparations peuvent être prises chez l'enfant dès 6 ans (respecter les dosages indiqués sur la fiche produit).

Pour les adultes, les huiles essentielles 3D peuvent être une solution très efficace.